Le point bouffe !


ASIE CENTRALE

Amateurs de bonne bouffe, passez votre chemin ! On ne vient pas en Asie Centrale pour bien manger.. Heureusement qu'il y a beaucoup d'alcool pour oublier ! :) Pour les carnivores, on vous présente quand même les spécialités locales.. 

NB : Les photos viennent de Google images et sont largement avantageuses..

NB encore : notre expérience c'était sur les petites routes de campagne ou de montagnes, dans les villes on trouve plein d'options comestibles !! Que ça ne vous dégoûte pas de venir en Asie centrale ! On adore manger et pourtant cette région du monde a été un vrai coup de cœur. C'est dire que tout le reste compense largement..

Des rencontres, aux paysages, tout pour vous faire oublier votre estomac en vrac !! 

 

Le samsa :

Dérivé des samosas indiens ou pakistanais, le samsa n'a pas vraiment la même prestance en bouche. La pâte est souvent de la pâte à beignet, parfois quand on avait de la chance, de la pâte feuilletée. À l'intérieur... du gras de mouton. On en a trouvé parfois aux légumes : pommes de terre ou citrouille et là c'était la fête !! Malheureusement ça n'est pas trop arrivé. Au bord des routes, c'était le sempiternel mouton, et on passait notre tour ! 

Les mantis :

Pour ceux qui ont eu la chance d'aller en Turquie goûter aux délicieux mantis turcs, la simple vue de cette image devrait vous rendre fou. J'y ai cru aussi.. En fait le manti en Asie centrale est l'équivalent du samsa, mais en pire. La pâte à ravioles est collante et ne permet pas d'oublier la farce.. Du gras de mouton bien sûr. Pour ce qui est des variantes végétariennes, j'en ai rêvé, ils ne l'ont pas fait.. 

La soupe :

On est tous les deux des fans de soupe et quand t'as pédalé toute la journée et qu'il fait froid t'es franchement pas difficile. On était vraiment contents de voir la soupe arriver. Mais le plus souvent c'était un bouillon rance qui moisissait dans l'immense marmite depuis des jours. On a essayé plusieurs fois, on en est toujours ressortis malades.. 

Les chachliks :

Des brochettes de gras de mouton ou de viande hachée. Les végétariens pleurent, mais pour les carnivores, on en trouve partout. Les chachliks sont toujours préparés sur ces grandes brochettes en métal et cuites sur un petit barbecue qui fume dans un coin de rue. Pour les trouver, il faut juste suivre la fumée.   

Le pain :

Alors là pour le coup, on en a mangé !! Le pain est sacré en Asie centrale. Le rituel ici : pour couper un morceau de pain, on le déchire avec les mains en plein de morceaux, pour que chaque convive ait sa part. Les pains sont différents selon les régions, plus dorés, plus moelleux, au sésame, nature.. Mais toujours ronds et délicieux. Notre aliment de base !! 

Le laghman :

Des nouilles aux légumes et au mouton, dans un bouillon (très) gras de mouton. On n'en a pas mangé tant que ça car sur les bords des routes, on n'en trouve pas si souvent.. Et pourtant (en enlevant le mouton) c'est un plat plutôt sympa, mais pas bikini friendly..! 

Le plov :

On finit par la star ! Le plov, riz jaune au mouton et aux carottes. On adorait ça ! Si tu enlèves le mouton carbonisé sur le dessus, c'est un super plat, bien roboratif après une bonne journée, toujours bon, et qui ne nous a jamais rendu malade ! On n'en trouve pas partout selon le pays, mais quand il y en a c'est la fête ! C'était marrant parce qu'au Tadjikistan c'était vraiment la nourriture de base dans les restos routiers, alors qu'en Ouzbékistan c'était le plat de fête, pour les grandes occasions ! Il fallait le commander à l'avance dans les restaurants ! 

Et sinon quand on ne mangeait pas au restaurant ? (le plus souvent en fait) C'était assez simple : des pâtes, des lentilles ou du sarrasin sur le réchaud. On trouvait parfois des tomates, des concombres, des poivrons et des oignons, qu'on achetait directement aux gens. Le soir c'était bouillon kub et nouilles instantanées. Le matin, flocons d'avoine, en porridge avec du chocolat en poudre, ou en muesli (à l'eau) avec des fruits secs. Des vrais petits déjeuners de champions. 

IRAN

Chelo Kebab :

LE plat national iranien qu'on trouve partout, et presque exclusivement... De la viande hachée grillée. Servie avec une montagne de riz, du yoghourt, des tomates grillées, des oignons crus et du basilic ou du persil. Parfait après une journée de vélo et surtout facile de transformer l'essai en un plat végétarien ! La partie jaune du riz est colorée au safran, mais ça ne goûte pas grand chose.. 

Sandwichs falafel :

Aah quel bonheur, il y en a partout ! Pas cher, bon voire même très bon ! Souvent avec un bar à salades en libre service.. On se régale ! 

Kashk baldemjan :

Attention, addiction!!! Un plat d'aubergines et d'ail en purée, avec de l'huile d'olive et des herbes,  de la crème de sésame, des noix concassées et des oignons caramélisés. Le paradis !!! Ça se mange sur des galettes de pain plat, comme une tartinade. Beaucoup d'iraniens adorent la décoration culinaire et portent une grande attention à joliment présenter le plat, comme sur la photo. 

Khoresh :

Le ragoût iranien. À base d'aubergines et de pommes de terre dans sa version  végétarienne. Le plat mijoté longtemps, à manger avec du riz, bien réconfortant et nourrissant. Le problème : à part dans les super restaurants ou chez mamie, on n'en trouve jamais. 

Et sinon ? Ben en fait, c'est à peu près tout.. On a eu beau refaire le fil de tout ce qu'on a mangé en Iran, en fait rien d'autre. Dans la rue, les propositions culinaires sont exclusivement réduites aux fast-food : kebab, falafel ou pizza (mais pas de la pizza italienne, plutôt du style pâte réchauffée au micro-ondes avec du ketchup dessus) Quand on est invités chez les gens, on mange très bien, mais dans la rue... dieu bénisse les falafel !

Sinon on a beaucoup pique-niqué avec ce qu'on trouve dans les épiceries : du pain, du tahini, des tomates, des pistaches, des noix et des dattes. Un truc qu'on avait découvert en Asie centrale (dans les super restaurants) et qu'on adore : la salade Olivier. Une sorte de purée de pommes de terre, mélangée en macédoine avec des petits pois et des cornichons. Ici, on en trouve partout, en petites barquettes industrielles. La majorité des produits manufacturés que l'on trouve ici sont made in Iran, en raison de l'embargo. Aujourd'hui, on peut quand même trouver du Coca et du Nutella, mais pendant des années TOUT était made in Iran.

Sur les articles de bouffe industrielle, on trouve un code couleur vert-orange-rouge, pour expliquer à quel point le produit est merdique. C'est une super initiative, qui avait d'ailleurs été longtemps discutée en Europe. Mais les lobbies de l'agro-alimentaire ont réussi à bloquer la proposition, pour pouvoir continuer à faire acheter leurs merdes aux gens. 

ÉMIRATS & OMAN

En raison de l'importante présence d'immigrés indiens, pakistanais ou bangladeshi dans les deux pays, on trouve beaucoup de nourriture tout droit venue du sous continent indien ! Et on se régale ! On a donc beaucoup moins cuisiné nous mêmes, en dehors de quelques salades.

La nourriture est assez simple, en comparaison de ce que l'on peut goûter en Inde par exemple, mais toujours bonne et pas chère ! Chapatis, parathas et omelettes le matin. Riz, dhal et curry de légumes le midi et le soir. Beaucoup de petits restaurants au bord des routes. Dans le désert, à distance suffisamment proche pour en croiser au moins un par jour (et faire des réserves !)